Salamanca

A- A A+

Salamanque en 2 jours

Salamanque en 2 jours

Deux jours à Salamanque vous permettent de parcourir et de mieux connaître la ville, mais aussi de sortir le soir et de profiter de ses différents cadres. Une rue toujours pleine de monde, à toute heure et en toute saison. Et les espaces de loisirs nocturne qui ont marqué la tendance en Espagne par leur scénographie et leur atmosphère jeune et divertissante.

Premier jour

Après une visite à l’Office de Tourisme pour obtenir le plan de la ville et les informations sur le guide audio, les visites guidées et la carte Salamanca Card, on commence la visite de cette ville Patrimoine de l’Humanité.

On peut consacrer la matinée à se promener sur la Plaza Mayor et observer les détails de ses médaillons. On se rendra ensuite à l’Université, dans laquelle on peut visiter des salles uniques, comme l’ancienne bibliothèque, les cloîtres, ou le Ciel de Salamanque.

Face à la Casa de las Conchas, aujourd’hui bibliothèque publique, se trouve l’Université Pontifice et l’église de La Clerecía. Depuis les tours de La Clerecía, on peut admirer une vue panoramique splendide sur la ville. Cette zone est toujours peuplée d’une multitude d’étudiants qui vont en cours dans l’une des facultés du centre-ville. Elle regorge de café et de librairies.

Une pause pour le déjeuner. On peut choisir l’un des restaurants qui offrent des repas au grill ou rôtis, des plats traditionnels, parmi lesquels la charcuterie de Guijuelo et le fromage de Arribes ne peuvent pas manquer. Dans certains établissements, on peut goûter le farinato, charcuterie typique de Ciudad Rodrigo, avec des œufs frits, ou en version plus moderne en œufs brouillés, des croquettes ou mousse.

On poursuit la promenade avec la visite des cathédrales (l’accès à la nouvelle cathédrale est gratuit). On la complètera en montant au Tours Médiévales de la Cathédrale à travers la visite de l’exposition Ieronimus. Ce point de vue est indispensable car il nous offre une vue unique sur les temples et sur la ville.

Des biscuits, un gâteau ou une glace en été, ou un chocolat et des churros en hiver nous donneront des forces pour poursuivre notre itinéraire.

Continuons à découvrir la ville. Le Musée de l’Automobile et le Musée Moulin Fabrique de Farines nous attendent près de la rivière. Ce dernier est situé à côté du Casino de Tormes. En été, la terrasse de son restaurant est ouverte au public.

Pour dîner, on peut faire une tournée des bars à tapas. Il existe deux quartiers de prédilection pour cela : dans le centre, autour la Plaza Mayor et vers le nord, dans le quartier de Van Dyck, à ambiance jeune.

Ensuite, les plus tranquilles peuvent faire une promenade nocturne en centre-ville pour admirer les bâtiments illuminés. Les autres pourront faire la fête dans les bars de loisirs nocturne. Il existe différents quartiers : Gran Vía, rue Bordadores, Plaza de la Reina, et les plus alternatifs sur la Plaza de San Justo et dans la rue Varillas.

Deuxième jour

Après un petit-déjeuner sur une terrasse de la vieille ville, on commence la journée par le Couvent de San Esteban, église dominicaine dans laquelle Colón est venu demander le soutien des Rois Catholiques. En face, le Couvent de las Dueñas, avec très beau cloître. Deux espaces chargés de légende nous surprennent dans la rue San Pablo : la mystérieuse Cave de Salamanque, où, selon la légende, les étudiants apprenaient les sciences occultes, la divination et la magie ; et le Patio de la Salina.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

On peut faire du shopping dans le centre, dans les environs des rues Zamora et Toro, et aussi dans la rue María Auxiliadora. Pour acheter de la viande, de la charcuterie et des produits traditionnels, on se rendra au Mercado Central, bâtiment moderniste qui mérite bien une visite.

Pour le déjeuner, on peut visiter l’un des restaurants d’avant-garde de la ville : cuisine d’auteur, créative et de grande qualité.

L’après-midi on visitera le Musée d’Art Nouveau Art Déco, qui occupe un hôtel particulier moderniste. Ceux qui le préfèrent pourront visiter le Domus Artium, le centre d’art contemporain situé dans l’ancienne prison provinciale. Nous poursuivons notre parcours en visitant l’une des petites églises de la ville, et nous ferons une halte au célèbre Café Novelty, un lieu plein d’histoire, fréquenté par philosophes, éleveurs, étudiants… En été, on peut voir de longues files d’attente face à l’établissement, pour déguster ses glaces.

On peut aussi découvrir la ville autrement : en vélo, en suivant la piste cyclable le long du parc fluvial, sur le campus universitaire et dans certains quartiers de la ville, ou dans la vieille ville. Vous pouvez louer un vélo à l’Espace jeune (C/ Arco nº 11 Entresol www.amigosdelabici.es ).

En été, le programme culturel Plazas y Patios offre la possibilité de voir des spectacles de théâtre, musique, magie, flamenco et du cinéma en plein air. La première quinzaine de juin, vous pouvez assister à l’une des représentations du Festival International des Arts de Castille-Léon.

Et pour dîner…toute l’année ont lieu dans la ville des journées gastronomiques qui vous permettent de déguster des menus de saison délicieux.

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Utilizamos cookies propias y de terceros, para realizar el análisis de la navegación de los usuarios. Si continúas navegando, consideramos que aceptas su uso. Aviso Legal